L’éruption du Vulcano

Posted on by 0 comment

stgraal - jeanine - 01

Il fait nuit noire, je suis de quart en première  partie de nuit.  Mon skipper de mari, ayant pour particularité de s’endormir d’un coup, sans sentir venir son sommeil de plomb,  j’ai toujours à l’esprit de prendre le premier quart  afin qu’il puisse dormir profondément durant la première de partie de la nuit. Ensuite, il n’y a plus de risque, ayant déjà pris du repos , il peut prendre le deuxième quart, et moi, je peux  alors aller dormir sur mes deux oreilles.

Pourtant il m’arrive, à moi aussi, d’avoir besoin de dormir en première partie de nuit ; mais je sens  venir ma fatigue et si  je n’en peux plus, j’adopte un système efficace : Après avoir fait un sérieux  et complet tour d’horizon avec les jumelles perçantes de la marine canadienne récupérées après la guerre et observé  l’environnement au radar,   j’installe dans le  cockpit une sonnerie sur minuterie que je règle à 10 minutes. Je m’allonge sur les coussins et tombe dans le sommeil, sans état d’âme  pendant les 10 minutes que je me suis accordées.  C’est le temps qu’il faut entre deux veilles (à condition d’avoir un radar)  pour ne pas risquer la venue à proximité d’un bateau du type de ceux que l’on peut rencontrer en haute mer.

Mais ce soir là je ne dors pas.  Nous sommes entre la côte nord de la Sicile et des îles Éoliennes qui comportent  l’ile-Volcan  de Vulcano.  Cela  fait des dizaines de fois que nous faisons cette route  et jamais  nous n’avons eu le plaisir  d’apercevoir  les lueurs  rougeoyantes du volcan  qui sont pourtant décrite s dans  certains récits maritimes.

À ma gauche, les lumières des villes de la Sicile  se succèdent ;  à ma droite,  le noir : il n’y a pas beaucoup d habitants dans  les Éoliennes.

Tout à coup,  à tribord justement j’aperçois des lueurs  rouges  qui semblent s’intensifier.

C’est le Vulcano !  Je m’apprête à descendre réveiller Yves pour qu’il voie  cela,  mais j’aperçois   vers mon avant-gauche cette fois,  de nouvelles  lueurs rouges !

Ce n’est  pas possible ! Il n’y a aussi une éruption à l’Etna ?! C’est un phénomène géologique énorme !      Mais  je réalise que  l’Etna ne peut pas être dans cette direction !

Brutalement,  d’autres  éclats s’élèvent   dans le ciel, mais plus près, carrément dans  mon travers et là, les éclats sont blancs….. puis verts !

Un feu  d’artifice !  J’éclate de rire, soulagée !  Il n’y a pas de catastrophe éruptive : ce sont  toutes les villes et les villages de la  Sicile qui célèbrent leur  grande fête de la Vierge,  on est le 15 Août.

Elles  m’offrent le spectacle inouï du festival de leurs feux d’artifices successifs  durant  une bonne heure.

Il n’y a aucun pêcheur, c’est férié et,  les gros bateaux sont plus loin au large. Quel privilège !  Je suis  la seule dans la nuit à  voir cela.

Category: Carnet de bord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.